Projects

Jade

Jade, a secure transient network device prototype.
Jade is a prototype of a secure transient network device which allows people to set up temporary, protected, offline wireless networks in order to exchange files or communicate anonymously. The network only ever exists when the device is powered up, either by its on-board battery or plugged in via micro-USB, and only within a 30-40 foot radius.

Una Hakika

IMG_7785
Una Hakika is an information service which provides subscribers with neutral, accurate information in response to rumours that arise in the Tana Delta. Most of the communication for Una Hakika takes place through SMS (short messaging service, or text messaging, as it is more commonly known in North America) as well as voice calls and the engagement of volunteer community ambassadors. People who hear rumours can report them by sending a toll-free SMS to our short code – 21512 – which essentially acts as a rumour verification hotline. Once Una Hakika receives a report about a rumour, our team goes into action to verify it and report back to the community about whether the rumour is true or not. This process involves gathering a lot of information from various different sources and trying to make sense of it while mapping subsequent reports of rumours to see how they develop and flow through the area. That’s where WikiRumours comes in as our purpose-built software for managing the Una Hakika workflow.

WikiRumours

WikiRumours Workflow
WikiRumours is a web- and mobile-based platform for moderating misinformation and disinformation. The software is free and open source under an MIT license, which means that it can be used for open, commercial or proprietary use, without mandatory attribution. As communications technology has become more widely distributed in the developing world, the spread of inaccurate, incomplete or fabricated information is an increasingly significant threat to peace and stability, particularly in regions with limited access to reliable third-party media. WikiRumours can be used to contextualize and mitigate misinformation through community involvement, crisis moderation and transparency.

Hatebase

Hatebase Workflow
Launched on 25 March 2013, Hatebase is the world’s largest online repository of structured multilingual, usage-based hate speech. It is an attempt to create a repository of words and phrases that researchers can use to detect the early stages of genocide and remains in active development. Hatebase offers two main features: a Wikipedia-like interface which allows users to classify and record location-specific “sightings”, and an authenticating API that allows developers to mesh Hatebase data with other tools for genocide prevention.

Conflict Tracking System

CTS Screenshot
The Sentinel Conflict Tracking System is a data visualization platform that helps display conflicts being tracked by the Sentinel Project around the world. The platform presents an interactive display model that allows visitors to its website to be able to view and explore the root causes, relationships and operational processes behind an early warning released by the organization. Research Analysts at the Sentinel Project use Sentinel CTS to input data from reliable sources to track SOCs with the help of a visual time-line that enables them to track the emergence and development of conflicts more closely. Sentinel CTS also shows correlations on how incidents are related to one another according to how they are tagged. The system also allows the public to submit datapoints which are then assessed by data analysts for validity. Sentinel CTS is a deployment of the Ushahidi platform.

Projets

Jade

Un prototype, Jade, est un dispositif de réseau sécurisé temporaire qui permet aux gens de mettre en place temporairement un réseau sécurisé, sans fil et hors connexion web, afin d’échanger des fichiers ou communiquer de manière anonyme. Le réseau n’existe que lorsque l’appareil est allumé. L’appareil marche de manière autonome grâce à sa batterie qui peut être rechargée par mini-USB. Le réseau ne fonctionne que dans une portée de 30-40 pieds (approx. 9 à 12 mètres).

Una Hakika

Una Hakika est un service d’information qui fourni aux abonnés des informations précises et neutre en réponse aux rumeurs qui survienne dans le delta du Tana, au Kenya. La plupart de la communication d’Una Hakika a lieu par SMS (ou textos, comme les jeunes disent en France), par appels vocaux ainsi qu’avec l’engagement des ambassadeurs bénévoles de la communauté. Les personnes qui entendent une rumeur peuvent le signaler en envoyant un SMS au numéro suivant, non-surtaxé : 21512 (numéro uniquement disponible au Kenya). Celui-ci agit essentiellement comme une hotline pour la vérification de cette rumeur. Une fois qu’Una Hakika reçoit la notification d’une rumeur, notre équipe s’active pour la vérifier et faire un retour à l’ensemble de la communauté affirmant ou dénonçant la véracité de la rumeur. Ce processus consiste à rassembler un grand volume d’informations provenant de diverses sources différentes afin d’y donner un sens, tout en traçant les notifications de rumeurs ultérieures pour en suivre le développement et la circulation de cette rumeur à travers la région. C’est ici où WikiRumours vient en tant que notre logiciel d’appuis spécialement conçu pour gérer le flux de travail d’Una Hakika.

WikiRumours

WikiRumours est une plateforme web et mobile baser sur la vérification de désinformation. Le logiciel est gratuit et open source sous une licence d’MIT, ce qui signifie qu’il peut être utilisé pour une utilisation ouverte, commerciale ou privée, sans attribution. Puisque la technologie de communication est devenu plus largement répandu dans les pays émergeants, la diffusion d’informations erroné, incomplètes ou fabriqué est une menace importante à la paix et à la stabilité, en particulier dans les régions ayant un accès limité aux médias tiers fiables. WikiRumours peut être utilisé pour contextualiser et atténuer la désinformation grâce à la transparence, par l’engagement communautaire et la médiation de crise.

Hatebase

Lancé le 25 Mars 2013, Hatebase est un logiciel en ligne qui recueil les incidents de discours haineux de manière structuré tout en étant multilingue. Hatebase est le plus grand référentiel de ce type dans le monde. Ce projet entreprends de créer un référentiel qui inclut des mots et/ou des phrases, classés comme discours haineux, afin de permettre aux chercheurs de détecter les premières étapes d’un génocide puis de rester au courant des évolutions des événements. Hatebase propose deux aspects  principaux :

  • une interface similaire à Wikipedia qui permet aux utilisateurs de classer et enregistrer l’emplacement spécifique “d’observations” (afin de signaler un fait de discours haineux) et
  • une API permet aux développeurs de créer un lien entre les données recueilli par Hatebase avec d’autres outils ou données externe pour la prévention du génocide.

Système de Suivi de Conflits

Le système de suivi de conflits du Sentinel Project (Sentinel CTS) est une plateforme de visualisation de données qui permet de visualiser le développement de conflits suivis par le Sentinel Project à travers le monde entier. La plateforme présente un modèle d’affichage interactif qui permet aux visiteurs du site de voir et d’explorer les causes, les interactions et les procédures opérationnelles qui soutiennent le système d’avertissement créer par l’organisation. Les chercheurs et analystes du Sentinel Project utilisent Sentinel CTS afin d’entrer des données provenant de sources fiables. Cela permet de suivre des zones potentiellement en danger grâce à une aide visuel à travers le temps pour tracer l’émergence et l’avancement de conflits. Le Sentinel CTS montre également les corrélations entre incidents, selon la manière dont ils sont marqués. Le système permet également au public d’envoyer des données qui sont alors évaluées, et éventuellement confirmées, par les chercheurs. Sentinel CTS est un déploiement de la plateforme Ushahidi.


Notice: Undefined variable: pageJavaScript in /home/sp_production/production/source/wp-content/themes/sentinelproject/footer.php on line 142