Where We Fit In

The Sentinel Project occupies a unique position in the genocide prevention community by playing two different roles:

  1. Our early warning system (EWS) fulfills a function not currently done by any other organization. While other organizations do valuable work by maintaining watch lists of countries with violent, repressive governments where genocide could happen, we are striving to identify situations of concern at a much earlier stage when there are more options for prevention. The EWS will enable us to make clear and comprehensive reports about a situation of concern (SOC) available to the public, government, and other NGOs.
  2. When an SOC has been identified, we will engage with threatened communities to inform and empower them to participate in the prevention of their own genocides. This engagement is a key aspect of our work because conventional anti-genocide activism often approaches the problem from an outside perspective. Instead, by working with threatened communities we can gather otherwise inaccessible information from the people who know a situation best and implement preventive measures in partnership with the people who have the most to lose.

Notre Position dans la Communauté de la Prévention du Génocide

Le projet Sentinel occupe une position unique dans la communauté de la prévention du génocide en jouant deux rôles différents:

1. Notre système d’alerte précoce (EWS) remplit qui ne sont pas actuellement effectué par toute autre organisation. Alors que d’autres organisations font un travail précieux en entretenir des listes de surveillance des pays avec des gouvernements répressifs violentes où le génocide pourrait se produire, nous nous efforçons d’identifier les situations préoccupantes à un étape beaucoup plus tôt, quand il y a plus d’options en matière de prévention. Le EWS va nous permettre de faire des rapports clairs et complets sur une situation préoccupante (SOC) à la disposition du public, le gouvernement, et d’autres ONG.

2. Quand un SOC a été identifié, nous allons engager avec les communautés menacées d’informer et de leur donner les moyens de participer à la prévention de leurs propres génocides. Cet engagement est un aspect essentiel de notre travail parce que l’activisme anti-génocide approches conventionnelles souvent le problème d’un point de vue extérieur. Au lieu de cela, en travaillant avec les communautés menacées, nous pouvons recueillir des informations autrement inaccessibles aux personnes qui connaissent une situation meilleure et mettre en œuvre des mesures de prévention en partenariat avec les personnes qui ont le plus à perdre.